La page blanche de Boulet et P. Bagieu

Auteurs : Boulet (textes) Pénélope Bagieu (illustrations)

Pays : France

Éditions : Delcourt

Date de parution : 18 janvier 2012

Genre : BD Adultes

L’histoire 

Une jeune femme reprend ses esprits sur un banc sans se rappeler ni son nom ni ce qu’elle fait là. Menant l’enquête tant bien que mal, elle tente de retrouver la mémoire et son identité. Mais que va-t-elle découvrir ? Un passé romanesque fait de drames et de romances ou l’existence banale d’une femme ordinaire ? Et dans ce cas, saura-t-elle devenir quelqu’un après avoir été quelconque ?

Mon avis 

Eloïse Pinson est une jeune femme célibataire comme les autres. Elle vit avec son chat dans un petit appartement parisien. Elle travaille en tant que libraire chez Grambert. Mais elle se retrouve un soir sur un banc, perdue. Elle ne sait pas ce qu’elle fait là, ne sait pas qui elle est. Pour recouvrer la mémoire, elle va d’abord vider le sac qu’elle suppose être le sien sur ce banc. Elle part à la recherche d’indices et parvient finalement à rejoindre son supposé lieu de résidence, mais non sans peine. Eloïse se lit alors d’amitié avec Sonia sa collègue libraire, à qui elle avoue son amnésie. Celle-ci visiblement beaucoup plus présente dans sa vie actuelle que dans ses fréquentations passées va tout faire pour l’aider à s’en sortir.

J’ai découvert cette BD avec plaisir et malgré les nombreuses critiques négatives sur la toile, la mienne reste majoritairement positive. Je suis dès le départ conquise par les dessins simples et colorés de Pénélope Bagieu. Et je découvre par ce biais Boulet, qui a réalisé le scénario de cette histoire. J’ai été assez touchée par cette jeune Eloïse qui vit seule et découvre finalement que son entourage est très restreint. L’amnésie n’est après tout qu’un prétexte à une remise en question, une « rétrospective » d’un parcours, de ce que le personnage était vraiment dans son autre vie et de ce qu’elle a achevé au cours de son existence. Et visiblement son caractère a changé, tout comme ses priorités et ses habitudes. C’était une fille comme tout le monde, même si elle voulait se démarquer des autres. Ce scénario est parfois assez prévisible mais on prend néanmoins beaucoup de plaisir à tourner les pages de cette histoire et la détresse de la jeune Eloïse m’a interpelé. J’ai aussi beaucoup apprécié la relation qu’elle développe avec Sonia.

Je suis satisfaite d’avoir pu découvrir Boulet de cette manière et j’espère désormais lire ses BDs et découvrir son univers à lui seul. Quant au dénouement de cette histoire, et bien je dois dire que la fin est cependant un peu décevante… Je ne la dévoilerai pas en détails, mais pour moi ce n’est pas une fin. On s’attend à un tome 2, alors qu’il semblerait qu’il n’y en ait pas en prévision et que l’aventure s’arrêterait donc là. On ferme les pages sur des bribes d’anecdotes non résolues et c’est ce qui m’a le plus gêné. Malgré ça, je donne 4 chardons pour le travail effectué et l’ambiance de cette BD!

Un petit aperçu de l’univers des deux auteurs :

 

Interview postée sur Youtube par les éditions Delcourt.

Ma vie est tout à fait fascinante de Pénélope Bagieu

Auteur : Pénélope Bagieu

Pays : France

Éditions : Livre de poche

Genre : BD transformée au format poche, Chick-lit

L’histoire :

Pénélope vit dans le plus petit appartement du monde, sous les toits, en compagnie de son chat rose, de sa collection de chaussures et de ses tracas quotidiens : sa réticence à faire du sport, sa mère envahissante, son chéri qui ne l’écoute pas… Heureusement pour elle, il reste ses copines langues de vipère, les soldes, les séries télé, la presse people et les macarons ! L’auteur croque dans cette bande dessinée les petits riens du quotidien avec beaucoup d’humour et un talent évident : à chaque page, elle nous raconte ses petites histoires et péripéties, tour à tour drôles, justes et émouvantes.

Mon avis :

J’ai découvert Pénélope Bagieu à la télévision lors d’une interview basée au départ sur la sortie de la BD la Page Blanche, illustrée par elle-même et écrite par Boulet. Les dessins de cette jeune artiste m’ont tout de suite interpellés. J’ai alors noté le nom de son blog cité dans l’émission pour découvrir son univers : www.penelope-jolicoeur.com J’adore !

Voici la BD version poche de Ma vie est tout à fait fascinante de Pénélope Bagieu. Un bon moment de détente, très drôle et tellement vrai! Un jolie découverte, frais avec un graphisme plutôt simple et épuré, de jolies couleurs vives, des petits détails qui attirent facilement l’œil. Il n’y a pas d’histoire, pas de trame à proprement parlé dans cette BD, mais on y découvre des instantanés de la vie qui nous font sourire, surtout nous les filles. Une anecdote par page, une unique bulle suffisent à se plonger complètement dans l’univers de cette parisienne à problèmes. On se reconnait vraiment dans le personnage de Pénélope, cette jeune femme de caractère avec des rêves, des petites manies et des prétextes. L’univers est très féminin et c’est ce qui me plait. Pénélope c’est moi, c’est vous, c’est toutes les jeunes femmes de notre société actuelle.

Seul point négatif à retenir, c’est vraiment trop court et on en voudrait encore !

Suite à cette première lecture, je me suis empressée de lire les deux premiers tomes de « Joséphine » que j’ai emportés avec moi lors d’un petit week-end à la mer. Ils sont extras j’en ai même pleuré de rire. Pénélope Bagieu, je dis OUI, une vraie artiste de talent. N’hésitez pas à vous rendre sur son blog, il est vraiment super et vous y passerez un bon moment. Moi en tout cas je suis conquise !

Voici quelques petits extraits :