Jemima J de Jane Green

JEMINA JAuteur : Jane Green

Pays : Angleterre

Éditions : Penguin

Date de parution : 2006

Genre : chick-lit

Nombre de pages : 386

L’histoire

Anglais : Jemima Jones is overweight. About seven stone overweight. Treated like a slave by her thin and bitchy flatmates, lorded over at the Kilburn Herald by the beautiful Geraldine (less talented, but better paid), her only consolation is food. What with that and her passion for her charming, sexy colleague Ben, she knows her life needs changing. But can Jemima reinvent herself? And should she? Jemima J. is a brilliantly funny, honest novel about ugly ducklings and swans, attraction, addiction and the meaning of true love.

Français : Jemima Jones est en surpoids. Un surpoids d’à peu près 40 kilos. Traitée en esclave par ses colocs tout aussi pestes que minces, méprisée à son travail au Kilburn Herald par la belle Geraldine (moins talentueuse, mieux payée), sa seule consolation est la nourriture. Ainsi qu’une passion dévorante pour Ben, son collègue. Sa vie doit changer, et vite ! Mais Jemima le veut-elle ?

Mon avis

J’ai toujours apprécié les livres de Jane Green que je trouve à la fois drôles et bien tournés, dont les héroïnes ont un vrai tempérament. Pour moi de bonnes lectures détente. Je les lis toujours en VO et le style est très fluide et facile à comprendre. Jemima J, comme l’explique bien le résumé, est en surpoids et va essayer de combattre ses complexes pour connaitre l’amour, le vrai. Mais visiblement l’auteur a bien vite passé les aspects de sa transformation. Pour elle, il ne s’agit que d’une question de nourriture et de sport et on passe très vite de la Jemina en surpoids à la Jemima au look de star. Dommage, on a l’impression que la transformation se fait en un claquement de doigts et que par conséquent l’auteur n’y connais rien au sujet.

Jemima est amoureuse de Ben un collègue journaliste et se rend compte qu’il est temps de changer de mode de vie. Elle découvre en même temps Internet et les chat en ligne et fait la connaissance d’un certain Brad, un blondinet au look de surfer, gérant d’une salle de gym et qui habite Los Angeles (plus stéréotypé, tu meurs!). Elle décide de le rencontrer et de passer deux semaines avec lui en Californie. Puis Jemima se rend compte que ce qu’elle veut n’est pas forcément ce dont elle pense vouloir… L’auteur a voulu transmettre une bonne leçon pour les personnes qui manquent de confiance et qui peuvent se sentir peu sûres d’elles, mais pour moi elle n’a pas réussi à mener sa mission à bien. J’ai beaucoup aimé le personnage de Geraldine cependant, que Jemina apprend à connaître au fur et à mesure et c’est peut-être ce qui m’a fait apprécié en grande partie se livre.

Malgré quelques petits aspects décevants qui me laissent un sentiment en demie teinte, j’apprécie l’auteure et j’attends avec impatiente de découvrir un autre de ses livres. J’aime beaucoup son écriture simple et très féminine. L’histoire prend vraiment un tournant étonnant à la fin du livre, mais rien à voir avec un conte de fées. J’ai passé un bon moment à le lire, mais certains aspects du récit qui m’ont gênés font que je ne donne que trois chardons à ce livre. Et vous, avez-vous lu des livres de Jane Green? Les avez-vous appréciés?

Thistle_3

Publicités

5 réflexions sur “Jemima J de Jane Green

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s