The Night Circus (Le cirque des rêves) de Erin Morgenstern

The Night Circus UK

Auteur : Erin Morgenstern

Pays : États-Unis

Éditions : Vintage Books

Date de parution : (2011 US/UK) (2012 FR)

Genre : fantastique

Titre VO : The Night Circus

Traductrice : Sabine Porte

Nombre de pages :  496 (version anglaise)

erin

L’histoire

English version

The circus arrives without warning. No announcements precede it. It is simply there, when yesterday it was not. Within the black-and-white striped canvas tents is an utterly unique experience full of breathtaking amazements. It is called Le Cirque des Rêves, and it is only open at night.
But behind the scenes, a fierce competition is underway: a duel between two young magicians, Celia and Marco, who have been trained since childhood expressly for this purpose by their mercurial instructors. Unbeknownst to them both, this is a game in which only one can be left standing. Despite the high stakes, Celia and Marco soon tumble headfirst into love, setting off a domino effect of dangerous consequences, and leaving the lives of everyone, from the performers to the patrons, hanging in the balance.

French version

« Le cirque arrive sans crier gare. Aucune annonce ne précède sa venue, aucune affiche sur les révèrbères, aucune publicité dans les journaux. Il est simplement là, alors qu’hier il ne l’était pas. »
Sous les chapiteaux rayés de noir et de blanc, c’est une expérience unique, une fête pour les sens où chaque visiteur peut se perdre avec délice dans un dédale de nuages, flâner dans un luxuriant jardi…n de glace, s’émerveiller et se laisser enivrer…
BIENVENUE AU CIRQUE DES RÊVES !
Derrière la fumée et les miroirs, la compétition fait rage. Deux jeunes illusionnistes, Celia et Marco, s’affrontent dans un combat magique pour lequel ils sont entraînés depuis l’enfance. Cependant ils s’aiment, et cette passion pourrait leur être fatale.

Mon avis

Quel petit bijou!

« The Night Circus » a remporté un grand succès aux États-Unis et je n’en suis pas suprise. C’est un roman fantastique, avec un bonne touche de réalisme. Pas d’aventures rocambolesques ou de retournements de situation à tout va, mais une narration poétique qui nous transporte dans un univers extraordinaire, mélange de réel et d’irréel.

J’ai eu l’occasion de lire ce roman grâce à une amie correspondante américaine qui est installée en Écosse depuis quelques années. Elle l’avait lu, l’avait adoré et suite à son avis sur ce livre j’avais de suite décidé de l’ajouter à ma « wish list ». Je l’ai reçu en cadeau d’anniversaire avec un prime un marque-pages sur le thème du livre fait par ses soins et le colis était entièrement décoré de noir, rouge et blanc. Sublime! Je ne peux que la remercier de m’avoir fait découvrir cette belle histoire.  Le roman, que j’ai donc lu en anglais débute ainsi: « The circus arrives without warning. No announcements precede it, no paper notices on downtown posts and billboards, no mentions or advertisements in local newspapers. It is simply there, when yesterday it was not. The towering tents are striped in white and black, no golds and crimsons to be seen. No color at all, save for the neighboring trees and the grass of the surrounding fields ».

Dès les premières pages du livre, l’univers mystérieux du Cirque des Rêves est bien là. On se laisse complètement emporter et l’atmosphère est magique. Les descriptions du cirque, qui se déplace de villes en villes à travers le monde sont très présentes tout au long du récit, ce que j’ai beaucoup apprécié. On y découvre les mystères cachés sous chaque tente et j’ai eu un gros coup de cœur pour la description du jardin de glace (The Ice Garden). L’action est peu présente et l’histoire est construite en fonction de dates qui ne sont pas présentées dans l’ordre chronologique. Il n’est donc pas toujours facile de s’y retrouver.

Nous sommes à l’aube du XXè siècle, principalement en Grande-Bretagne. Les premiers personnages que l’auteur nous présente sont Hector Bowen alias Prospero The Enchanter et sa fille Celia encore toute jeune au début du récit. Elle deviendra plus tard illusionniste et nous allons suivre son parcours sur des dizaines d’années. Plus tard, nous découvrons d’autres personnages comme Marco qui travaille aussi au cirque et gère les comptes. Un duel entre lui et Celia s’opère, contraints de s’affronter et de démontrer leurs pouvoirs respectifs malgré une histoire d’amour naissante. Le choix de narration est bien choisi car il nous donne encore plus le rôle de spectateur que si nous avions un discours fait par l’un des personnages. J’ai aussi beaucoup apprécié les personnages d’Isobel et Tsukiko, l’une voyante qui lit dans les cartes de tarot, l’autre mystérieuse contorsionniste. Pendant près de la moitié du roman il ne se passe pas grand chose, mais le style est vraiment élégant et charmant, on se laisse séduire par les belles descriptions et les phrases poétiques. On pourrait même ici parler de lyrisme tellement la plume de l’auteur est particulière et riche.

Pour moi une magnifique découverte, un petit bijou d’une auteure qui m’étais alors inconnue, un univers bien travaillé, magique, un rêve éveillé et un gros plus pour la sublime couverture dans les tons noirs, blanc et rouge. Dommage que la tranche ne soit pas rouge dans la version anglaise comme elle l’est dans la version française, mais cela reste un détail.

Celia-Bowen-the-night-circus-31793530-389-750

Quelques citations marquantes :

“The finest of pleasures are always the unexpected ones.”

“People see what they wish to see. And in most cases, what they are told that they see.”

“Life takes us to unexpected places sometimes. The future is never set in stone, remember that.”

« I would have written you, myself, if I could put down in words everything I want to say to you. A sea of ink would not be enough. » « But you built me dreams instead »

“We lead strange lives, chasing our dreams around from place to place.”

“The most difficult thing to read is time. Maybe because it changes so many things.”

“People don’t pay much attention to anything unless you give them reason to”

Thistle_5coup_de_coeur_45

Crédits photos 

Photo de Erin Morgenstern: http://erinmorgenstern.com/about/

Celia Bowen : foralllove.tumblr

Publicités

11 réflexions sur “The Night Circus (Le cirque des rêves) de Erin Morgenstern

  1. netherfieldpark dit :

    Ce livre est dans ma wishlist. Je ne sais encore pas ce que je choisirais entre la VO et la VF. J’ai peur d’être un peu limite au niveau vocabulaire! Une chose est sur il est très tentant et ton article confirme mon envie de le découvrir.

  2. topobiblioteca dit :

    J’aime bien la description que tu fais de l’ambiance du livre. Cette univers du cirque, particulier, magique et réaliste à la fois, j’aime beaucoup. Cela me fait un peu penser à l’atmosphère du film  »L’homme qui rie » qui a une réalisation très lyrique je dirais, à la manière d’un conte.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s