The Casual Vacancy (Une place à prendre) de J.K Rowling

Auteur: la magnifique J.K Rowling !

Pays : Grande-Bretagne

Éditions : Little Brown Book Group

Date de parution : 2012

Titre en français : Une place à prendre

Traducteur : Pierre Demarty

Genre : Humoristique

L’histoire  

Version originale :

When Barry Fairbrother dies in his early forties, the town of Pagford is left in shock. Pagford is, seemingly, an English idyll, with a cobbled market square and an ancient abbey, but what lies behind the pretty facade is a town at war. Rich at war with poor, teenagers at war with their parents, wives at war with their husbands, teachers at war with their pupils… Pagford is not what it first seems. And the empty seat left by Barry on the parish council soon becomes the catalyst for the biggest war the town has yet seen. Who will triumph in an election fraught with passion, duplicity and unexpected revelations? A big novel about a small town, The Casual Vacancy is J.K. Rowling’s first novel for adults. It is the work of a storyteller like no other.

Version française :

Bienvenue à Pagford, petite bourgade anglaise paisible et charmante : ses maisons cossues, son ancienne abbaye, sa place de marché pittoresque… et son lourd fardeau de secrets. Car derrière cette façade idyllique, Pagford est en proie aux tourmentes les plus violentes, et les conflits font rage sur tous les fronts, à la faveur de la mort soudaine de son plus éminent notable. Entre nantis et pauvres, enfants et parents, maris et femmes, ce sont des années de rancunes, de rancœurs, de haines et de mensonges, jusqu’alors soigneusement dissimulés, qui vont éclater au grand jour et, à l’occasion d’une élection municipale en apparence anodine, faire basculer Pagford dans la tragédie. Attendue de tous, J.K. Rowling revient là où on ne l’attendait pas et signe, avec ce premier roman destiné à un public adulte, une fresque féroce et audacieuse, teintée d’humour noir et mettant en scène les grandes questions de notre temps.

Mon avis

Une nouvelle maison d’édition, un nouveau genre et nous revoilà en compagnie de la célèbre J.K Rowling pour une toute autre aventure. Vous connaissez l’auteur pour sa saga Harry Potter qui a remporté un succès mondial pendant des années. L’auteur souhaite désormais adapter ses livres a ce public qui lui a été tant fidèle et qui est devenu adulte désormais. Elle nous propose donc un roman pour adulte, un petit pavé de plus de 500 pages en anglais. Une couverture toute simple, plus du tout jeunesse ou fantastique mais colorée qui personnellement ne m’a pas spécialement attiré.

Quand j’ai appris que J.K Rowling allait sortir un nouveau livre fin septembre, je ne me suis même pas posée la question du genre ou du thème de l’histoire. Je savais que dans tous les cas j’allais me ruer dessus pour enfin retrouver son style d’écriture et ses descriptions passionnantes. Ici, on a affaire à un style à la fois dramatique et humoristique. Barry Fairbrother meurt tragiquement dans la ville de Pagford. Toute le voisinage et son entourage sont mis au courant. Au premier abord, Pagford est un petit village anglais charmant, où les habitants y vivent en paix. Mais l’autre revers de la pièce nous montre que les habitants sont en conflit les uns contre les autres. Barry, ancien membre du conseil paroissial laisse désormais une place vide au conseil. Et certains habitants vont mener un combat pour prendre sa place. Une idée originale, qui lui est venue alors que J.K Rowling prenait l’avion. Elle a voulu créer un « Dickens modernisé ». Les pauvres y sont aussi les mal aimés, livrés à leurs problèmes.

Une place à prendre, c’est justement un portrait typique d’un petit village anglais avec ses problèmes, ses rumeurs et ses drames. Le livre commence et se termine d’ailleurs par un drame. J’ai eu tout d’abord beaucoup de mal à rentrer dans l’histoire. Beaucoup de personnages, je ne savais plus qui était qui, il m’a fallut écrire des petits arbres généalogiques sur papier pour me repérer plus facilement. Il y a les adultes d’une part et de l’autre les adolescents. Le personnage d’Andrew m’a bien plu, celui de Sukhvinder également, une jeune fille en détresse. Howard quant à lui est exaspérant, il est égoïste et imbu de pouvoir.

J.K Rowling aborde l’adolescence d’une manière beaucoup plus cru que dans les livres de la saga Harry Potter. Mais ça passe et même plutôt bien. Certains pourront paraître un peu choqués par le vocabulaire employé, les insultes ou quelques allusions sexuelles de jeunes ados. La violence, le sexe, les classes, la politique, les rumeurs, la lutte des villages en guerres les uns contre les autres, la drogue font partie des thèmes récurrents. Ce n’est clairement pas un livre pour les enfants. On retrouve tout à fait la plume de J.K Rowling dans cette lecture, et je suppose que la version française, même si le traducteur est différent lui reste fidèle.

Une bonne lecture donc pour moi, même si ce n’est pas un coup de cœur et malgré les quelques longueurs, j’ai passé un très bon moment et j’ai retrouvé avec plaisir la manière d’écrire de J.K Rowling!

Crédits photos: Dailymail.co.uk; Gregory Warren/Getty Images (Rye)

Publicités

15 réflexions sur “The Casual Vacancy (Une place à prendre) de J.K Rowling

  1. topobiblioteca dit :

    Je l’ai achetée et j’ai un peu peur de m’y plonger, mais lorsque je lis par exemple cet avis, j’ai vraiment envie de découvrir ce livre adulte. Je ne savais pas qu’elle avait eu l’idée de ce roman, dans un avion =)

  2. Lizouzou dit :

    Très bel article qui rend hommage à l’auteure et au livre !
    J’ai réussi à retenir les personnages sans les noter mais c’est vrai que le début est assez fastidieux ! J’ai bien aimé le personnage de Krystal et tout comme toi Howard m’a horripilé du début à la fin !
    Bonne lecture Anna ^^

    • annaglasgow dit :

      Oui fastidieux c’est le mot et en anglais j’ai beaucoup plus de mal à me concentrer sur les livres alors là j’étais complètement perdue. Krystal m’a bien plu aussi, tous les personnages ont beaucoup de personnalité et ça a rendu le livre plus passionnant. Bonnes lectures à toi aussi Lizouzou!

    • annaglasgow dit :

      Merci beaucoup! Oui je comprends tout à fait pour le prix. Moi c’est un de mes rares achats de livres de ces dernières semaines alors j’en ai profité et je l’ai commandé d’Angleterre ce qui est revenu moins cher que d’acheter le livre en français au final. C’est dommage qu’avec la succès qu’elle a elle soit encore obligée de faire des livres à ce prix. Merci pour ta visite et bonne semaine à toi! 🙂

  3. lireparelora dit :

    Je fais partie de la génération Harry Potter (1er tome, j’avais 11 ans, j’avais 18 ans au 7ème tome ^^)et je n’avais pas été transportée par les aventures du petit sorcier que j’avais trouvées assez prévisibles. J’avais trouvé que les tomes étaient trop longs pour ce qu’ils m’apportaient.
    Devant ce roman résolument plus adulte, j’attendais quelque chose de plus construit, de plus travaillé, de plus recherché. Je ne suis pas déçue du voyage et je suis assez dépitée. Je trouve que l’auteur a voulu nous plonger dans quelque chose de trop complexe. Elle ne nous a pas ménagé en installant cette complexité dès le début. Peut-être que cela s’amenuise au cours de la lecture ? Moi, je n’ai pas eu le courage d’achever ce titre, trop perdue parmi les nombreux personnages, déçue par ces longueurs trop présentes, par cette impression que l’auteur a voulu se défaire totalement de son monde, de ses lecteurs, de tout…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s