Une (irrésistible) envie de sucré de Meg Cabot

Auteur : Meg Cabot

Pays : États-Unis

Éditions : Albin Michel Wiz

Date de parution : 2007 (France)

Titre VO : Size 12 is not fat

Traduction : Florence Schneider

Genre :  Chick-lit

L’histoire 

Heather Wells, ex-lolita de la pop, ne veut plus être victime de la mode. Elle se sent très bien en jean. Et sa vie d’avant, les paillettes et les larmes, non merci. Elle décroche un job dans une résidence d’étudiants où l’on ne s’ennuie vraiment pas : deux filles meurent coup sur coup. Heather est persuadée qu’il s’agit de meurtres. Ça tombe bien, le sublime garçon qui l’héberge dans sa sublime maison – Cooper – est détective. En plus, il se fiche qu’elle fasse du 46 ! Une nouvelle vie commence pour Heather ! Pour un peu, elle porterait même une robe… Une nouvelle héroïne drôle et sexy, créée par Meg Cabot.

Version anglophone

Mon avis

Heather Well a 28 ans. Elle est directrice adjointe d’une résidence universitaire dans un établissement renommé de New York. Plus jeune, elle était star de la pop et chantait dans les grandes surfaces. Mais sa mère lui a dérobé toute sa fortune et est partie avec son manager. La nouvelle vie d’Heather bascule alors quand un crime est commis dans l’enceinte de l’université. Une jeune fille est retrouvée morte dans la cage d’ascenseur. Et quelques semaines plus tard, le même drame se produit avec une autre résidente. Heather ne croit pas à l’accident car les filles de ce genre ne « surfent » pas dans les cages d’ascenseur en se prêtant à des jeux alcoolisés. Elle va mener l’enquête et tout faire pour découvrir qui est l’auteur de ces horribles crimes.

C’est la première fois que j’ai entre les mains un livre de Meg Cabot. Je m’attendais en lisant ce livre à une pure histoire de chick-lit, avec des scandales, des rumeurs, une histoire d’amour dans un contexte improbable, mais il en a été tout autre. Les aventures de la narratrice relèvent d’une véritable enquête policière et les deux genres font très bon ménage. On est tenu en haleine et les aventures rebondissantes donnent une réelle consistance à l’histoire. On suspecte tout le monde ou presque… et on découvre le coupable à la toute fin du livre.

L’héroïne est très attachante, drôle, elle assume ne pas avoir la taille mannequin. Elle reste coquette, cependant, et se souci de son apparence et de ce que les autres pensent d’elle. Elle fait preuve de courage et est généreuse. Les autres personnages sont variés et ont tous une place bien particulière dans l’histoire. J’aurais aimé en connaître un peu plus sur Conrad, le détective qui, peut-être volontairement, conserve une certaine part de mystère et m’a paru plus effacé que les autres personnages.

J’ai beaucoup apprécié ce livre et je suis impatiente de lire les autres tomes de la saga. Le deuxième s’intitule : Une (irrésistible) envie d’aimer, et le troisième : Une (irrésistible) envie de dire oui. Le deuxième attend patiemment dans ma pile à lire, mais il faudra que je me procure le dernier ! Ce livre m’a également permis de découvrir la collection Wiz des éditions Albin Michel. J’apprécie beaucoup ce format et la taille d’écriture. La saga existe aussi au format poche.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s