La mémoire des murs de Tatiana de Rosnay

Auteur : Tatiana de Rosnay

Pays : France

Éditions : Livre de poche

Date de parution :  2010

Genre : littérature contemporaine

L’histoire

L’appartement correspondait pourtant exactement à ce que Pascaline, informaticienne de quarante ans, avait imaginé pour sa nouvelle vie de femme divorcée sans enfants. Un deux-pièces calme et clair donnant sur une rue animée.
Mais à peine installée, elle apprend par une voisine qu’un drame s’y est déroulé quelques années auparavant. Comment vivre dans un lieu marqué par l’horreur ? Comment continuer à dormir dans cette atmosphère oppressante ? Et pourquoi Pascaline est-elle obsédée par cette tragédie ?
Lentement, sûrement, par touches infimes, cette histoire ranime chez elle une ancienne douleur, une fragilité secrète restée longtemps enfouie.
Seule face à la mémoire des murs, elle devra affronter son propre passé.

Mon avis

Pascaline est divorcée. Elle emménage dans un petit appartement parisien rue Dambre dans lequel elle se sent mal à l’aise et elle multiplie les insomnies. Sa voisine lui a annoncé que dans cet appartement a été violée et égorgée une jeune fille de 18 ans. Ne pouvant continuer à vivre dans cet endroit, Pascaline décide de déménager. Mais le malaise demeure et Pascaline reste obsédée par cette histoire de meurtre en série. Elle mène en quelque sorte sa propre enquête pour en savoir plus sur l’auteur des meurtres, les familles victimes. La sensibilité de la narratrice nous touche, mais on se demande pourquoi elle a besoin d’avoir autant de réponses à ses questions. Son entourage restreint la rend un peu isolée de tous et j’ai été assez étonnée de voir que sa seule amie du travail la vouvoie.  J’ai trouvé l’histoire palpitante mais le gros point négatif que je retiens est que la narratrice, Pascaline, se pose sans cesse des questions que j’ai trouvé redondantes et qui alourdissent le récit. Son obsession rend mal à l’aise (c’est peut-être voulu) et je ne peux pas dire que j’étais attachée au personnage. Malgré ces quelques aspects qui m’ont déplus, c’est une lecture rapide et sympathique. La fin tout de même m’a laissée perplexe… on ne s’y attend pas du tout.

Publicités

Une réflexion sur “La mémoire des murs de Tatiana de Rosnay

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s