La page blanche de Boulet et P. Bagieu

Auteurs : Boulet (textes) Pénélope Bagieu (illustrations)

Pays : France

Éditions : Delcourt

Date de parution : 18 janvier 2012

Genre : BD Adultes

L’histoire 

Une jeune femme reprend ses esprits sur un banc sans se rappeler ni son nom ni ce qu’elle fait là. Menant l’enquête tant bien que mal, elle tente de retrouver la mémoire et son identité. Mais que va-t-elle découvrir ? Un passé romanesque fait de drames et de romances ou l’existence banale d’une femme ordinaire ? Et dans ce cas, saura-t-elle devenir quelqu’un après avoir été quelconque ?

Mon avis 

Eloïse Pinson est une jeune femme célibataire comme les autres. Elle vit avec son chat dans un petit appartement parisien. Elle travaille en tant que libraire chez Grambert. Mais elle se retrouve un soir sur un banc, perdue. Elle ne sait pas ce qu’elle fait là, ne sait pas qui elle est. Pour recouvrer la mémoire, elle va d’abord vider le sac qu’elle suppose être le sien sur ce banc. Elle part à la recherche d’indices et parvient finalement à rejoindre son supposé lieu de résidence, mais non sans peine. Eloïse se lit alors d’amitié avec Sonia sa collègue libraire, à qui elle avoue son amnésie. Celle-ci visiblement beaucoup plus présente dans sa vie actuelle que dans ses fréquentations passées va tout faire pour l’aider à s’en sortir.

J’ai découvert cette BD avec plaisir et malgré les nombreuses critiques négatives sur la toile, la mienne reste majoritairement positive. Je suis dès le départ conquise par les dessins simples et colorés de Pénélope Bagieu. Et je découvre par ce biais Boulet, qui a réalisé le scénario de cette histoire. J’ai été assez touchée par cette jeune Eloïse qui vit seule et découvre finalement que son entourage est très restreint. L’amnésie n’est après tout qu’un prétexte à une remise en question, une « rétrospective » d’un parcours, de ce que le personnage était vraiment dans son autre vie et de ce qu’elle a achevé au cours de son existence. Et visiblement son caractère a changé, tout comme ses priorités et ses habitudes. C’était une fille comme tout le monde, même si elle voulait se démarquer des autres. Ce scénario est parfois assez prévisible mais on prend néanmoins beaucoup de plaisir à tourner les pages de cette histoire et la détresse de la jeune Eloïse m’a interpelé. J’ai aussi beaucoup apprécié la relation qu’elle développe avec Sonia.

Je suis satisfaite d’avoir pu découvrir Boulet de cette manière et j’espère désormais lire ses BDs et découvrir son univers à lui seul. Quant au dénouement de cette histoire, et bien je dois dire que la fin est cependant un peu décevante… Je ne la dévoilerai pas en détails, mais pour moi ce n’est pas une fin. On s’attend à un tome 2, alors qu’il semblerait qu’il n’y en ait pas en prévision et que l’aventure s’arrêterait donc là. On ferme les pages sur des bribes d’anecdotes non résolues et c’est ce qui m’a le plus gêné. Malgré ça, je donne 4 chardons pour le travail effectué et l’ambiance de cette BD!

Un petit aperçu de l’univers des deux auteurs :

 

Interview postée sur Youtube par les éditions Delcourt.

Publicités

12 réflexions sur “La page blanche de Boulet et P. Bagieu

  1. bea285 dit :

    J’aimerais beaucoup découvrir cette BD J’ai un peu de mal avec les dessins de Boulet mais comme on ressens plus le crayon de Penelope. Je me laisserais tenter. Tu as lu Cadavre Exquis?

    • annaglasgow dit :

      Bonjour Tchoucky.
      Oui je vois des avis justement très différents sur la fin, soit on l’adore, soit on ne l’aime pas du tout. Contente que cette BD t’ait plu jusqu’à la fin en tout cas. 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s