La vestale du calix, de Anne Larue

Auteur : Anne Larue

Pays : France

Éditions : L’Atalante

Année de parution : 2011

Genre : Science-fiction

L’histoire

Anna, une vestale consciencieuse mais émotive, est condamnée à mort pour avoir brisé un vase sacré – le fameux calix Esclarmonde. Son savant fou de maître la fait «décorporer» à son insu. L’expérience réussit et elle surgit indemne à une autre époque, où il perd sa trace. En l’an 4666, Anna, devenue «costumière tradi» chez Thomasine Couture, habite avec Ankh Delafontaine, belle blonde médiéviste, et elle monte à cheval à Étampes. Le bonheur. Elle en viendrait à se convaincre qu’elle n’a pas rejoint le monde au-delà de la mort, quand tout se complique à nouveau. Anna et Ankh sont arrêtées pour ne pas avoir assisté à un match de trimslop, puis une cavalière est assassinée. L’enquête conclut à la mort d’Anna. Entre alors en scène Holinshed, un cheval extrêmement stylé qui effectue des missions en freelance pour les humains à travers le temps… Pour tous ceux qui aiment Paris, la fin du monde, les chevaux, le camping, Simone de Beauvoir… et un peu moins le football.

Mon avis

Voici un livre original ! Un voyage dans le temps à travers les époques et saupoudré de touches d’humour. Le roman débute avec la jeune Anna, une vestale qui, pour avoir montré le Calix Esclarmonde dont elle est en charge à l’homme qu’elle aime Serguei, se voit décorporée. Elle est envoyée en l’an 4660. Dans cette époque très évoluée, on parle de Moyen-Age pour évoquer les années 2000. On dénonce les travers de notre époque actuelle avec réflexion, précaution et humour avec des thèmes tels que le monde universitaire, le football, les distributeurs automatiques ou encore les supermarchés et la surconsommation.

Anna va rencontrer Ankh, une médiéviste passionnée de cette époque « moyenâgeuse » qui ne cesse d’étudier et de comprendre notre société et qui va au final devenir sa colocataire. Malgré une lecture agréable de par son histoire, et même le format du livre que j’ai tout particulièrement apprécié, j’ai passé quelques longues semaines à lire ce livre.

J’ai eu beaucoup de mal à me concentrer sur ma lecture qui, il faut le dire, est tout autre chose que de la chick-lit pour se détendre. J’ai trouvé certains passages assez longs, j’ai eu du mal à suivre le fil de l’histoire, un peu trop philosophique à mon goût. A l’inverse, j’étais parfois complètement plongée dans l’histoire et je ne voyais pas le temps passer. Pour moi la partie la plus longue à mon goût a été celle où on évoque le destin. J’ai apprécié la relation entre Ankh et Anna qui est assez émouvante, mais je n’ai tout de même pas réussi à m’attacher à l’un des personnages.  Ce livre devrait cependant plaire à tous les passionnés de science-fiction. Malgré mon avis mitigé, je suis ravie d’avoir remporté ce livre qui m’intriguait vraiment et je remercie les éditions l’Atalante pour cet envoi.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s